Manuel Bedouet

Monstres

Revivez le mythique duel final entre le futur empereur et le premier monstre. Un affrontement, dans l’obscurité, où seules les paroles vous guident.

Troisième jeu du triptyque entamé avec Sur les Frontières et Aux Marches du Pouvoir, Monstres propose un autre angle pour parler du mythe de l’empereur. En l’occurence, il s’agit de rejouer son duel face au premier monstre. C’est à ce moment que – selon la légende – il a acquis les pouvoir et le statut qui perdurent encore aujourd’hui. Mais que c’es-il réellement passé dans la caverne dont il est sorti victorieux ? À vous de le découvrir !

Un grandeur nature d'intérieur

Monstres est un jeu de rôle grandeur nature (GN, pour les amateurs). C’est à dire qu’on y interprète physiquement les rôles que l’on incarne. Loin de l’imagerie habituelle des batailles en costume dans la forêt pendant plusieurs jours, Monstres permet de jouer en moins d’une heure, chez soi, avec du matériel minimal.

Inspiré des créations de Jason Morningstar (The Climb, Out of dodge … ), ce jeu ne nécessite pas d’organisateur. De plus, ses mécaniques sont issues de jeux traditionnels comme « ni oui, ni non » ou « Colin Maillard », ce qui en fait une proposition assez facile a appréhender. Il est conçu pour deux joueurs avec la possibilité d’intégrer une troisième rôle, ce qui offre une souplesse supplémentaire d’organisation.

Premier essai pour moi dans le domaine du jeu grandeur nature, Monstres est une création qui exploite justement les spécificités du déplacement dans l’espace et de la capacité à voir et toucher les autres participants. Une fois encore, il s’agit de proposer un medium cohérent avec ce que l’on donne à jouer. Dans le cadre d’un jeu évoquant un duel, la confrontation physique me semblait inéluctable. On la trouve ici sans violence, développant l’idée qu’il s’agit plus d’une manière de dialoguer qu’autre chose. Le duel devient mental avant tout, faisant écho à Ulysse devant le cyclope ou Bilbo posant des questions à Gollum.

Couverture de Montres, de Manuel Bedouet

En bref

Durée de partie : 1 heure

Difficulté : Facile

À partir de de 10 ans