Manuel Bedouet

Al Otro Lado

Al Otro Lado, c’est un instant figé à la frontière mexicaine, un mexican stand-off politique, le portrait d’une tension palpable.

« L’air est froid, presque mordant. Le contraste avec la chaleur étouffante de la journée est saisissant.

Dans le ciel, la lune ne luit pas. Il n’y a que les ténèbres vaguement percées d’étoiles. On devine à peine le décor alentour, une mesa dans laquelle le moindre bruit explose en une myriade d’échos fantomatiques. Et au milieu, le grillage barbelé qui marque la frontière, partiellement découpé à la pince-monseigneur.
Tout le monde retient son souffle. Le garde-frontière qui a distinctement entendu un camion. Le passeur qui a abandonné le véhicule et se dissimule derrière un rocher quelques mètres plus loin. Les clandestins terrés au fond du véhicule, cachés derrière des caisses de feux d’artifices et de fumigènes. Le chasseur qui a repéré sa proie. Le trafiquant qui regarde sa montre en attendant sa livraison. Le journaliste cherche vainement du réseau pour joindre sa rédaction. Soudain, une sonnerie de téléphone retentit. »

Un jeu de concours

Al Otro Lado est un court jeu de rôles écrit dans le cadre du concours Game Chef 2017 et arrivé à la seconde place de l’édition française. On y joue une rencontre explosive à la frontière mexicaine avec clandestins, garde-frontière, trafiquant, passeur, journaliste et quelques autres protagonistes. Il s’agit d’un jeu sans meneur conçu originellement pour se pratiquer à huit personnes.
Première incursion dans le principe du Format court (je ne le nommais pas encore comme ça à l’époque), Al Otro Lado est d’abord le fruit d’un concours de création. Le thème de cette édition : Frontières. Broder autour de Sur les Frontières, paru  avant, aurait été simple. Mais je voulais parler d’actualité, de politique. Je voulais prendre la question de front.

Al Otro Lado - pages 4 et 5
Des règles légères pour un thème qui l'est moins

Un parti-pris engagé

Ce jeu propose de faire l’expérience de la violence des conditions à la frontière USA/Mexique. De se mettre dans la peau des réfugiés, de la loi, mais aussi des profiteurs et magouilleurs. Il est conçu pour se jouer à nombreux, comme la somme croisée des intérêts qui se rencontre ici. Les mécaniques sont techniquement simples, mais l’action est rapide et il faut parvenir à s’insérer dans le flux de parole. Je crois que c’est un jeu assez difficile thématiquement et narrativement, mais j’espère qu’il rends justice à ce qui vivent les personnes concernées. 

En bref

Durée de partie : 1 heure

Difficulté : Moyenne

À partir de de 16 ans