Manuel Bedouet

Star dépannage

Star Dépannage est un jeu de communication pour 4 personnes en réseau local. À mi-chemin entre « Keep Talking & Nobody Explodes » et un escape game, il vous invite à vous accorder avec les autres membres de votre équipage pour réaliser une série de commandes sur le tableau de bord afin de faire repartir votre vaisseau. Une intelligence artificielle de bord est bien entendu là pour vous donner les instructions. Malheureusement, elle dysfonctionne et ne donne pas les bonnes informations au bon matelot. Il va donc falloir trouver à qui sont destinées les indications qui vous parviennent, et qui détient celles que vous pourrez appliquer, le tout dans un temps limité. 

Réalisé en 48h

Ce jeu a été réalisé lors de ma première Global Game Jam, au sein d’une équipe de trois personnes (developpeur, graphiste, game-designer). Le thème, « Waves », nous a rapidement orienté vers un jeu de communication, avec la nécessité pour les participants de se mettre « sur la même longueur d’onde ». 

J’avais déjà entendu parler de Space Team et de Keep Talking & Nobody Explodes lorsque j’ai conçu Star Dépannage. Il s’agissait donc de proposer une expérience dans la même veine (c’est à dire un jeu où l’aspect ludique tient moins à l’interaction joueur/contrôleur qu’à l’interaction joueur/joueur), sans pour autant produire une simple copie. 

L’idée que chaque joueur reçoivent des instructions destinés aux autres tout en étant lui-même sollicité pour réaliser des actions est au centre du gameplay. Le dispositif a en effet pour vocation de créer une désorganisation et un brouhaha général caractéristique des situations de panique, dans le cadre sécurisé d’une partie de jeu vidéo. 

Ecran de démarrage pour Star Dépannage
Le logo du jeu, aussi artisanal que les commandes

Il s’agit par ailleurs – et comme souvent dans mon parcours – d’une proposition coopérative, ce qui n’exclut pas une montée de tension face aux défis lancés par le jeu, mais aussi entre les participants eux-mêmes. La limite de temps peut en effet faire réagir fortement des joueurs, risque notamment compensé par l’asymétrie des informations : puisque personne ne peut finir le jeu seul, les autres sont nécessaires et il est capital de les traiter avec respect pour assurer un minimum de bonne volonté. 

Avec seulement 48h pour réaliser le jeu, nous n’avons pas été au-delà du prototype, mais avons déjà imaginé des possibilités de niveaux supplémentaires jouant sur la luminosité, la multiplication des limites de temps, ou encore l’apparition de commandes plus complexes initialement cachées…

En bref

Durée de partie : 15 minutes

Difficulté : moyenne

À partir de de 10 ans

Ressources

Quelques ressources sur les jeux de communication et les jeux coopératifs qui pourront vous intéresser si Star Dépannage vous a plu. 

logo de Ludologies

Comment on fait les jeux coopératifs

Episode de Ludologies réalisé avec Antoine Bauza, créateur de Ghost Stories, Samourai Spirit ou encore de Hanabi.

Logo de "Keep Talking & Nobody Explodes"

Keep Talking & Nobody Explodes

L'un des jeux qui a inspiré Star Dépannage à travers l'idée de faire d'un jeu vidéo un jeu de communication avant tout. Disponible sur de nombreuses plateformes.

logo de Ludologies

Le design des Escape Game

Episode de ludologies réalisé avec FibreTigre, créateur de Out There, de La Pièce et initiateur de la première Escape Jam.